Fluggerät

Les voitures volantes : bientôt une réalité

Futuristes, les voitures volantes ? Les véhicules du deuxième millénaire tels qu’on les imaginait dans les films de science-fiction commencent à pointer le bout de leurs nez, du moins en théorie. A³, la filiale d’Airbus située dans la Sillicon Valley, travaille actuellement à la conception de véhicules aériens électriques et sans chauffeurs, visant au transports de passagers et de marchandises.

urbanmobility_pic6_small-2017-01-03-08-40-52

Désengorger les villes

Airbus voit sur le long terme et étudie de près l’évolution des villes dans le monde. Son constat : en 2030, 60% de la population mondiale habitera en ville, soit 10% de plus qu’aujourd’hui. Avec pour conséquence directe le développement de « méga-villes » méga-peuplées et méga-engorgées. La solution pour se rendre au travail sans tomber dans trois heures de bouchons ? Le transport par les airs. En plus de permettre aux habitants de ces méga-villes des transports facilités, Airbus lorgne également du côté environnemental, en imaginant des véhicules 100% électriques.

Le projet Vahana

Vahana est un projet de taxi volant électrique et sans chauffeur aux airs de drone. Conçu dans l’idée pour un seul passager, les usagers pourraient le réserver via une application comme on le fait dans le cas de l’autopartage.

Cityairbus

Cityairbus propose quant à lui une alternative aux réseaux de transports en commun en créant des couloirs aériens au-dessus de la ville. À mi-chemin entre un hélicoptère et un drone, le véhicule pourrait selon Airbus accueillir plusieurs passagers.

maxresdefault-e1479160455904

Les challenges

Si Airbus est déjà au point au niveau de l’aviation, d’autres challenges se posent pour le groupe. D’un point de vue technologique, il reste encore à développer un pilotage autonome sans risque de collision. Ensuite, il ne faut pas oublier que, pour l’instant, nulle part dans le monde les drones n’ont l’autorisation de transporter des passagers… Airbus reste pourtant confiant et mise sur l’inévitable besoin d’une alternative au transport terrestre dans des villes de plus en plus polluées et de plus en plus engorgées.

Premier test, le projet Skyways devrait voir le jour cette année. Airbus Helicopters a en effet signé un accord avec l’autorité de l’aviation civile de Singapour l’autorisant à faire circuler ses drones pour le transport de marchandises sur le campus de l’université. La compagnie espère prouver la fiabilité du système, pouvant sur le long terme encourager les États à autoriser le transport de passagers.

 

skyways

Le projet a officiellement démarré il y a un an, en février 2016. Airbus ne perd pas de temps et prévoit des tests d’aviation dès la fin 2017 et une commercialisation d’ici une dizaine d’années.  Si à l’heure qu’il est aucun prototype n’a encore été présenté, cette année 2017 pourrait nous réserver de belles surprises.

 

 

Texte : Caroline Paboeuf
Graphiques : ©Airbusgroup




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre